La science des tables tournantes, par Renaud Evrard

« Ce n’est pas notre faute si les résultats ont été concluants, s’ils l’ont été de plus en plus, s’ils se sont confirmés réciproquement, s’ils ont fini par faire corps et par acquérir un caractère de parfaite évidence »

Comte Agénor de Gasparin, député, théologien et écrivain

Extrait de Orbs, l’autre Planète #4, Les Racines du Futur

« La conscience humaine est incomprise par la science d’arrière-garde à un degré qui confine au tragique et à l’absurde, malgré tout ce qu’elle a de merveilleux et de mystérieux, ses valeurs spirituelles, sa créativité et son unicité. »

John C. Eccles, prix Nobel de physiologie 1963

Extrait de Orbs, l’autre Planète #4, Les Racines du Futur

Le futur est déjà là… Le temps est fondamentalement réversible

Thibault Damour, professeur de physique théorique

Extrait de Orbs, l’autre Planète #5, Le Monde d’Après

Nous en avons perdu la mémoire parce que nous avons, entre autres mais essentiellement, occulté l’archétype du Féminin de l’Être, nous laissant aspirer par le gouffre de son ombre d’où émerge l’avidité, la pauvreté, le manque, la stérilité…

Extrait de Orbs, l’autre Planète #5, Le Monde d’Après

La relation entre Pi et le cycle économique montre l’existence d’un cycle parfait et d’une géométrie du temps

Martin Armstrong, économiste et conseiller financier

Extrait de Orbs, l’autre Planète #5, Le Monde d’Après

L’art est la connexion de l’âme avec l’univers. Les traits et les couleurs auprès des symboles de ton être vont se déployer comme un oiseau dans l’espace infini. Celui qui vit en harmonie désire la paix. Parce qu’il a la paix, il porte en lui-même l’éternité.

Extrait de Orbs, l’autre Planète #5, Le Monde d’Après

« L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre »

Extrait de Orbs, l’autre Planète #5, Le Monde d’Après

La revue Orbs, la magazine Happinez, et le cinéma l’Entrepôt proposent un nouveau rendez-vous autour du film ‘Gardiens de la Terre’ en présence des réalisateurs et de plusieurs chamanes. La projection du film sera suivie d’un dialogue entre les invités et le public autour de la question : Quelle est l’essence d’un mode de vie durable ?

Le 17 Mai, à 20H au cinema L’Entrepôt – 7 Rue Francis de Pressensé, 75014 Paris

Un couple avec trois enfants s’embarque jusqu’au bout du monde à la recherche d’une nouvelle perspective sur le monde. Pendant cinq ans, ils vont parcourir six continents à la rencontre de sages indigènes qui n’avaient encore jamais été filmés ni interviewés. Du Lac Supérieur du Michigan à l’Amazonie, du fin fond de l’Australie au désert du Kalahari en Afrique, des Andes aux jungles de l’Inde, la famille rencontre des communautés jamais approchées. Ils vont croiser des personnes hors du commun, au service de leur communauté. Ils sont appelés « hommes ou femmes médecins », chamanes, guérisseurs ou gardiens de la Terre.

Ce film a pour vocation d’éveiller les consciences, il nous tend un miroir. Pourquoi les peuples premiers sont-ils heureux, alors qu’ils n’ont rien. Et nous qui avons beaucoup restons insatisfaits. Plus qu’un simple documentaire, il nous entraîne dans un voyage intérieur. C’est à la fois un appel à nous réveiller et un espoir pour l’avenir.

TERRE_ONESHEET5_FB_motORBS

Un autre monde (((dans notre monde))) raconte l’incroyable et extraordinaire mouvement du réalisme fantastique, qui voit le jour dans les années 60 après la parution du « Matin des magiciens » de Louis Pauwels et Jacques Bergier, également auteurs et créateurs à la même période de la revue « Planète » qui connait, tout comme l’ouvrage, un succès foudroyant.

La revue « Orbs, l’autre Planète », héritière s’il en faut, de cet esprit humaniste et ré-enchanté du mythique « Planète », s’inscrit tout naturellement comme partenaire de ce projet initié par Jean François Sanz et Farid Lozès, et présenté à la galerie du jour agnès b. du 2 juin au 16 juillet.

Recherches d’avant-garde, arts sublimes, traditions modernes, littératures d’ailleurs, science et conscience, lumière et électromagnétisme, économie écologique, spiritualité laïque, paléo-génétique, vie ailleurs, intelligence artificielle, réalisme fantastique… « Orbs » donne la parole aux pionniers animés par d’autres souffles présents et prospectifs. « Nous souhaitons faire ressentir une possibilité d’éveil aux pleines dimensions du monde » explique Charles-Maxence Layet, fondateur et directeur de la publication de la revue.

Dans le cadre de l’événement, la revue Orbs sera visible :

  • Du 2 juin au 16 juillet, dans la librairie et l’exposition à la galerie du jour, par la mise à disposition d’archives photographiques sur « les années Planète », extraites de Orbs #4
  • Le 9 juin, en participant à la table-ronde « (Ré)introduction au réalisme fantastique » avec Jean Luc Rivera, Joseph Altairac et Damien Karbovnik, à la Maison de la Poésie à Paris
  • Le 16 juin, avec la table-ronde « L’Humanité a-t-elle une fin ? » sur le transhumanisme, la singularité et l’intelligence artificielle, co-organisée par Orbs chez agnès b., 17 rue Dieu, à Paris 


Un autre monde (((dans notre monde))
Exposition / Colloque sur le réalisme fantastique au 21e siècle
Vernissage et signature le 2 juin, de 18h à 21h, à la galerie du jour agnès b.
avec la revue Orbs, la Maison de la Poésie, le Centre Wallonie Bruxelles, France Culture, Gallimard, Institut Métapsychique International (IMI), le musée de l’invisible.

https://www.facebook.com/UAMDNM

 

Un projet galerie du jour agnès b. conçu par Jean-François Sanz et Farid Lozès Coordination générale : Emma Charrin copyright graphisme : Marjolaine Sirieix / galerie du jour agnès b., 2016.

Un projet galerie du jour agnès b.
conçu par Jean-François Sanz et Farid Lozès Coordination générale : Emma Charrin
copyright graphisme : Marjolaine Sirieix / galerie du jour agnès b., 2016.

Rendez-vous Mercredi 13 avril – 19h50 – à la première du film « Gardiens de la terre » au Cinéma L’Entrepôt 7-9, rue Francis-de-Pressensé 75014. Rencontre et débat en présence des co-réalisateurs Rolf Winters et Renata Heinen.

Plusieurs auteurs de la revue Orbs seront aussi présents : Michèle Decoust, Catitu Tayassu, Charles-Maxence Layet

Un couple avec trois enfants s’embarque jusqu’au bout du monde à la recherche d’une nouvelle perspective sur le monde. Pendant cinq ans, ils vont parcourir six continents à la rencontre de sages indigènes qui n’avaient encore jamais été filmés ni interviewés. Du Lac Supérieur du Michigan à l’Amazonie, du fin fond de l’Australie au désert du Kalahari en Afrique, des Andes aux jungles de l’Inde, la famille rencontre des communautés jamais approchées. Ils vont croiser des personnes hors du commun, au service de leur communauté. Ils sont appelés « hommes ou femmes médecins », chamanes, guérisseurs ou gardiens de la Terre.

Ce film a pour vocation d’éveiller les consciences, il nous tend un miroir. Pourquoi les peuples premiers sont-ils heureux, alors qu’ils n’ont rien. Et nous qui avons beaucoup restons insatisfaits. Plus qu’un simple documentaire, il nous entraîne dans un voyage intérieur. C’est à la fois un appel à nous réveiller et un espoir pour l’avenir.

 

GARDIENS_TERRE_AFF_WEB


1 2 3 4 5 6 7 8 12